Masque fait maison – Flocons d’avoine

 

Bonjour mes petits basilics,

Aujourd’hui, je vous présente mon nouveau masque favori du moment avec seulement 3 ingrédients ! Car, je ne sais pas vous, mais moi avec le retour du soleil j’ai envie de chouchouter ma peau et la rendre toute douce.

Il suffit de pas grand chose et de très peu de temps pour préparer ce masque, alors vous n’avez plus aucune excuse, c’est parti =)


Ingrédients 

♥ 2 cc de flocons d’avoine – pour apaiser la peau et la nourrir

♥ 4 cc de lait – pour rendre la peau douce

♥ 1 cc de miel – pour hydrater et nettoyer la peau

(facultatif : quelques gouttes d’huile végétale)


Préparation 
  • Il vous suffit de tiédir le lait dans un bol et le mélanger ensuite à l’avoine.
  • Puis laisser refroidir et gonfler la mixture pendant plusieurs minutes. Le résultat doit ressembler à une pâte.
  • Enfin ajouter le miel, éventuellement de l’eau si la pâte est trop épaisse.
  • Appliquer sur le visage et laisser reposer 15 minutes.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires si vous avez testé ou envie de tester ce masque !

 

Saviez-vous que l’avoine était utilisée depuis plusieurs siècles pour ses nombreux bienfaits ? D’ailleurs, les Romains et les Grecs prenaient autrefois des bains d’avoine pour hydrater et apaiser leur peau.

 

 

 

Bye bye le shampoing industriel

 

Bonjour mes petits basilics,

Vous commencez à me connaître gentiment et ne serait donc pas surpris de me voir renoncer au shampoing industriel après avoir banni une bonne fois pour toute la crème industrielle de ma trousse de beauté. Il s’agit d’une étape supplémentaire pour atteindre mon objectif de vivre plus sainement et simplement.

Et quelle étape !

Je pensais qu’il était I-M-P-O-S-S-I-B-L-E pour moi de renoncer à mon après-shampoing adoré en raison de mes cheveux bouclés et les noeuds qui en découlent. Autant dire que j’étais un peu septique au départ mais suffisamment curieuse (heureusement) pour tenter de trouver une alternative à la composition (Sodium Laureth Sulfate, Sodium Dodecyl Sulfate, Amonium Lauryl Sulfate, formaldéhyde, phénoxyéthanol, parabène, sodium benzoate, potassium sorbate,…) et aux contenants en plastiques des shampoings industriels.


Expérience 

J’ai tout d’abord commencé par la fameuse recette du bicarbonate + vinaigre. Le résultat était concluant, mais je dois avouer que j’avais la flemme de devoir à chaque fois préparer ces deux mélanges (oui, je sais ça ne prend que 2 minutes, j’exagère). En plus, j’avais le sentiment que mes cheveux n’était pas bien lavés avec ce liquide (ce qui n’est pas vrai !) le manque de mousse me perturbait un peu, même si je sais pertinemment que la mousse n’est pas nécessaire pour bien nettoyer les cheveux (un peu bizarre, oui ! ).

J’ai alors cherché une autre solution et fini par tester le shampoing solide + rinçage au vinaigre. 

Le shampoing solide se présente est sous forme de savon. Il est composé d’huiles végétales.

Le vinaigre sert d’après-shampoing. L’usage du vinaigre aide à équilibrer le pH des cheveux, à les démêler, les rendre plus doux et brillants. En outre, il stimule la pousse de cheveux et permet de lutter contre les infections des follicules, responsables des pellicules. Il est indispensable, à mon sens, de l’utiliser après chaque shampoing. J’utilise du vinaigre de pomme que je mélange avec de l’eau. Voici la formule magique : 250 ml d’eau + 30 ml de vinaigre, soit 2 cuillères à soupe.

C’est déroutant au départ d’utiliser un shampoing solide, mais finalement on s’y habitue très vite. Je ne regrette pas mon choix. Il faut être patient car les cheveux ont besoin d’un temps d’adaptation, mais les résultats sont là ! Mes boucles sont redéfinies et j’ai plus de volume ! Je tente aussi de les laver de moins en moins souvent.

Bonus : je vous prépare pour tout bientôt une recette de masque à utiliser en complément, qui rend les cheveux encore plus heureux 🙂


Mon chouchou du moment 

 Le Shampooing Bière Shikakai pour cheveux normaux à secs, d’environ 50 gr., avec des huiles essentielles bio, sans huile de palme. Il a une odeur d’orange et de cèdre.

Il est fabriqué artisanalement dans le canton de Fribourg, en Suisse, par la savonnerie du verger.

Saponifié à froid, les qualités des huiles sont très bien préservées. Il se compose de bière Fribourgoise (Fri-mousse), d’huile de ricin, de coco et de poudre de Shikakai (racine de plante utilisée en Inde) et il est moussant (youpiii). Un produit local et artisanal, qui fait du bien aux cheveux et à l’environnement.

J’ai acheté le mien Chez mamie, magasin bio, vrac : avenue de Tivoli 56, 1007 Lausanne

Vous pouvez également le trouver sur le site de la savonnerie : savonnerieduverger.com (livraison en Suisse et en Europe).

D’autres boutiques proposent des shampoing solides dont : Cocooning : rue Grand St-Jean 16, 1003 Lausanne.

Ps: Certains shampoings solides peuvent contenir des tensioactifs très irritants (SLS, ALS), veillez à vous renseigner et choisir les moins irritants !

Photo basilicvert

 

Saviez-vous que le mot shampoing vient de l’Hindi : « Champo » qui signifie « masser » et désigne des fleurs très odorantes que les femmes Hindoues utilisent traditionnellement pour parfumer leur chevelure. 

Le thé blanc : la perle rare des thés

Le thé blanc est originaire de Chine. Autrefois, on disait de lui qu’il rendait immortel. Vous l’avez compris c’est un thé rare et précieux. D’ailleurs, il était au Xème siècle réservé à l’empereur, cueilli par des jeunes filles vierges portant des gants blancs et coupé à l’aide de ciseaux en or.

Aujourd’hui, il est nous est heureusement accessible, mais son prix reste quand même un peu élevé et il n’est pas toujours aisé de le trouver en vrac (sans mélange avec d’autres sortes de thés). Pour les lausannois, vous en trouverez chez Globus.


Spécificités 

Le thé blanc se distingue du thé noir et vert par sa fabrication.

En effet, le thé noir, vert et blanc sont issus de la même plante. Les différences de fabrication modifient les structures moléculaires des feuilles et leurs vertus.

Le thé noir : les feuilles de thé se flétrissent avant d’être cueillies, séchées et roulées. Puis elles sont cuites (fermentation dans une pièce humide et chaude). Le thé est oxydé, d’où sa couleur brune.

Le thé vert : ne subit pas le même traitement. On récolte les jeunes feuilles vertes. Pour stopper l’oxydation, on passe ces dernières dans un bain de vapeur ou on les chauffent à environ 50°C. Elles sont ensuite séchées et roulées.

Le thé blanc : est composé uniquement de bourgeons pour le Yin Zhen et de bourgeons ainsi que des deux premières feuilles pour le Pai Mu Tan (pivoine blanche). Il ne subit aucune fermentation. Les feuilles sont simplement séchées à l’air libre.

Le thé blanc est le plus bénéfique pour la santé, car il subit peu de manipulations, ce qui permet aux feuilles de conserver davantage de leurs bienfaits.

Le thé blanc a un parfum très délicat et doux. Il est très léger en caféine, il peut donc se boire l’après-midi ou en fin de journée.


Préparation :

Comme il est très délicat, il est fortement recommandé que l’eau utilisé ne dépasse pas une température de 80°C.

Le temps d’infusion varie d’un thé à l’autre, mais il s’infuse en général entre 5 et 15 minutes. Vous pouvez réutiliser les feuilles plusieurs fois en prolongeant à chaque fois un peu plus la durée d’infusion.

Les vertus : 

Le thé blanc est très riche en antioxydants, en polyphénols. En outre, il contient, entre autre, des vitamines (C et E), du fer, du calcium, du fluorure, du potassium, du sodium et du zinc (rien que ça) ! En voici une petite liste :

  1. un puissant antioxydant
  2. améliore la santé cardiaque
  3. améliore la santé bucco-dentaire
  4. renforce le système immunitaire
  5. réduit le cholestérol
  6. rend la peau plus belle
  7. favorise la perte de poids
  8. favorise la concentration

 

Alors, convaincus par le thé blanc ?

Le sucre est partout !

 

Bonjour mes petits castors,

Pour ceux et celles qui me suivent sur instagram, vous savez que dans le cadre mon challenge du mois de février, j’ai comme objectif de ne pas manger de sucre simples * (il existe plusieurs types de sucres: le sucre simple (saccarose), le sucre complexe (amidon) et les fibres alimentaires).

Pour quelles raisons ? Quel est le but de ma démarche, moi qui adore les desserts ?!

Tout simplement parce que le sucre est accusé de tous les maux du monde : diabète, fatigue, troubles digestifs, maladies cardiovasculaires, migraines, foie endommagé, et ce n’est pas pour rien !

Naturellement, je sais que la surconsommation de sucres simples est nuisible, mais j’avais envie de constater par moi-même les améliorations sur ma santé grâce à mon challenge.

* Dans un premier temps, identifier mon ennemie me paraissait simple : plus de boissons sucrés, de desserts, de chocolats. Mon but étant d’arrêter ma consommation de sucre que j’appelle « identifiable, ajouté », car j’ai bien conscience qu’il est pour le moment difficile pour moi de totalement l’éliminer de mon alimentation.

En effet, nous mangeons du sucre sans même nous en rendre compte. Les produits fabriquées par l’industrie de l’agroalimentaire en contiennent des quantités astronomiques, y compris dans les aliments salés et bien plus que ce que j’imaginais encore (eh oui, il est encore plus partout que partout, c’est possible ça :/ ?!).


Je vous ai fait une petite liste des aliments qui contiennent du sucre caché : 

  • les galettes de riz soufflé
  • les fruits en conserve
  • les sauces toutes prêtes
  • les barres de céréales
  • les carottes râpées en barquette
  • le pain de mie
  • les smoothies
  • les yaourts (même nature)
  • les céréales
  • les jus de fruits
  • les légumes en conserves (en particulier les petits pois carottes)
  • le jambon
  • le ketchup
  • le pain blanc
  • riz et pâtes

J’arrive au bout de mon challenge et je constate que je me sens bien moins fatiguée ces temps !  Je pense qu’après le mois de février je continuerai avec mes bonnes habitudes sans pour autant me priver définitivement de gâteau au chocolat ! Il faut quand même bien savoir se faire plaisir 😉

 

Etes-vous également motivé à éliminer ou diminuer le sucre dans votre alimentation ou avez vous des suggestions d’aliments à ajouter à ma liste ?