Masque fait maison – Flocons d’avoine

 

Bonjour mes petits basilics,

Aujourd’hui, je vous présente mon nouveau masque favori du moment avec seulement 3 ingrédients ! Car, je ne sais pas vous, mais moi avec le retour du soleil j’ai envie de chouchouter ma peau et la rendre toute douce.

Il suffit de pas grand chose et de très peu de temps pour préparer ce masque, alors vous n’avez plus aucune excuse, c’est parti =)


Ingrédients 

♥ 2 cc de flocons d’avoine – pour apaiser la peau et la nourrir

♥ 4 cc de lait – pour rendre la peau douce

♥ 1 cc de miel – pour hydrater et nettoyer la peau

(facultatif : quelques gouttes d’huile végétale)


Préparation 
  • Il vous suffit de tiédir le lait dans un bol et le mélanger ensuite à l’avoine.
  • Puis laisser refroidir et gonfler la mixture pendant plusieurs minutes. Le résultat doit ressembler à une pâte.
  • Enfin ajouter le miel, éventuellement de l’eau si la pâte est trop épaisse.
  • Appliquer sur le visage et laisser reposer 15 minutes.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires si vous avez testé ou envie de tester ce masque !

 

Saviez-vous que l’avoine était utilisée depuis plusieurs siècles pour ses nombreux bienfaits ? D’ailleurs, les Romains et les Grecs prenaient autrefois des bains d’avoine pour hydrater et apaiser leur peau.

 

 

 

Bye bye le shampoing industriel

 

Bonjour mes petits basilics,

Vous commencez à me connaître gentiment et ne serait donc pas surpris de me voir renoncer au shampoing industriel après avoir banni une bonne fois pour toute la crème industrielle de ma trousse de beauté. Il s’agit d’une étape supplémentaire pour atteindre mon objectif de vivre plus sainement et simplement.

Et quelle étape !

Je pensais qu’il était I-M-P-O-S-S-I-B-L-E pour moi de renoncer à mon après-shampoing adoré en raison de mes cheveux bouclés et les noeuds qui en découlent. Autant dire que j’étais un peu septique au départ mais suffisamment curieuse (heureusement) pour tenter de trouver une alternative à la composition (Sodium Laureth Sulfate, Sodium Dodecyl Sulfate, Amonium Lauryl Sulfate, formaldéhyde, phénoxyéthanol, parabène, sodium benzoate, potassium sorbate,…) et aux contenants en plastiques des shampoings industriels.


Expérience 

J’ai tout d’abord commencé par la fameuse recette du bicarbonate + vinaigre. Le résultat était concluant, mais je dois avouer que j’avais la flemme de devoir à chaque fois préparer ces deux mélanges (oui, je sais ça ne prend que 2 minutes, j’exagère). En plus, j’avais le sentiment que mes cheveux n’était pas bien lavés avec ce liquide (ce qui n’est pas vrai !) le manque de mousse me perturbait un peu, même si je sais pertinemment que la mousse n’est pas nécessaire pour bien nettoyer les cheveux (un peu bizarre, oui ! ).

J’ai alors cherché une autre solution et fini par tester le shampoing solide + rinçage au vinaigre. 

Le shampoing solide se présente est sous forme de savon. Il est composé d’huiles végétales.

Le vinaigre sert d’après-shampoing. L’usage du vinaigre aide à équilibrer le pH des cheveux, à les démêler, les rendre plus doux et brillants. En outre, il stimule la pousse de cheveux et permet de lutter contre les infections des follicules, responsables des pellicules. Il est indispensable, à mon sens, de l’utiliser après chaque shampoing. J’utilise du vinaigre de pomme que je mélange avec de l’eau. Voici la formule magique : 250 ml d’eau + 30 ml de vinaigre, soit 2 cuillères à soupe.

C’est déroutant au départ d’utiliser un shampoing solide, mais finalement on s’y habitue très vite. Je ne regrette pas mon choix. Il faut être patient car les cheveux ont besoin d’un temps d’adaptation, mais les résultats sont là ! Mes boucles sont redéfinies et j’ai plus de volume ! Je tente aussi de les laver de moins en moins souvent.

Bonus : je vous prépare pour tout bientôt une recette de masque à utiliser en complément, qui rend les cheveux encore plus heureux 🙂


Mon chouchou du moment 

 Le Shampooing Bière Shikakai pour cheveux normaux à secs, d’environ 50 gr., avec des huiles essentielles bio, sans huile de palme. Il a une odeur d’orange et de cèdre.

Il est fabriqué artisanalement dans le canton de Fribourg, en Suisse, par la savonnerie du verger.

Saponifié à froid, les qualités des huiles sont très bien préservées. Il se compose de bière Fribourgoise (Fri-mousse), d’huile de ricin, de coco et de poudre de Shikakai (racine de plante utilisée en Inde) et il est moussant (youpiii). Un produit local et artisanal, qui fait du bien aux cheveux et à l’environnement.

J’ai acheté le mien Chez mamie, magasin bio, vrac : avenue de Tivoli 56, 1007 Lausanne

Vous pouvez également le trouver sur le site de la savonnerie : savonnerieduverger.com (livraison en Suisse et en Europe).

D’autres boutiques proposent des shampoing solides dont : Cocooning : rue Grand St-Jean 16, 1003 Lausanne.

Ps: Certains shampoings solides peuvent contenir des tensioactifs très irritants (SLS, ALS), veillez à vous renseigner et choisir les moins irritants !

Photo basilicvert

 

Saviez-vous que le mot shampoing vient de l’Hindi : « Champo » qui signifie « masser » et désigne des fleurs très odorantes que les femmes Hindoues utilisent traditionnellement pour parfumer leur chevelure. 

Huile végétale – Alternative naturelle aux crèmes industrielles

Adieu les crèmes hydratantes du commerce, Bonjour les huiles essentielles !

Bonjour mes petits loups.

Il y a quelque temps de cela, j’ai pris la décision qu’il était temps pour moi de finir mon pot de crème habituel et de lui trouver une alternative naturelle et, ce pour plusieurs raisons :

  • les crèmes du commerce sont bourrées d’ingredients irritants et cancérigènes : paraben, méthyle, butyle, BHT, alcool, parfum, huiles minérales, etc.
  • elles ne sont pas efficaces car puisqu’elles sont composées en grande partie de corps aqueux qui ne traversent pas la peau et de l’hydratent pas.
  • elles sont chères !

Je me suis donc orientée vers les huiles végétales. Ces produits sont naturelles,  j’en raffole et ne peux plus m’en passer, non seulement pour les soins de la peau mais également pour les cheveux (je ne manquerai pas de vous faire prochainement un article avec des recettes pour des masques d’ailleurs ^^).


Pour les soins quotidiens mon choix s’est porté sur 3 huiles, en particulier, en raison de leurs vertus : l’huile d’amande douce, l’huile de bourrache et l’huile d’avocat.

L’huile d’amande douce est utilisée depuis l’Antiquité par les femmes égyptiennes et ce n’est pas pour rien ! Elle est extraite du noyau de l’amandier. Elle se compose entre autre d’acides gras : oméga 6, 9 (nécessaire à la protection et l’hydratation de la peau) et de vitamines A et E.

Elle hydrate et protège tout type de peau, y compris celles des bébés et des hommes ;).

Je m’en sers chaque matin comme crème de jour, contrairement à ce qu’on peut penser, elle ne laisse pas le visage tout gras, l’huile est assez bien absorbée par la peau.

La fleur de Bourrache est originaire d’Afrique du nord et de Syrie. L’huile de Bourrache est connue pour ses nombreuses vertus pour la peau, les cheveux ainsi que les ongles. Elle est très riche en acide gamma linolénique : un anti-âge naturelle.

L’huile de bourrache nourrit les peaux sèches et fatiguées.

Je me sers de cette huile comme crème de nuit (entre nous elle ne sent pas très bon bon mais ma peau a vraiement gagné en tonicité).

L’huile d’avocat aide la peau à se régénérer et s’assouplir. Elle aide a atténuer les cicatrices et vergetures.  Importé depuis le Mexique au XVII siècle, l’avocat est particulièrement riche en acide gras, vitamine E et C ainsi que d’antioxydants naturels.

Je l’utilise pour me démaquiller en l’applicant sur un coton imbibé d’eau. C’est le top pour nettoyer le mascara !

C’est également un excellent soin pour le contour des yeux.


Comment choisir votre huile

Tout dépend d’abord de votre type de peau :

  • peau sèche : amande douce, macadamia, camélia, argan;
  • peau grasse : laurier, noisette;
  • peau mixte : jojoba.

Choisissez toujours une huile vierge de première pression à froid ou bio.

Attention aux mélanges d’huiles du commerce déjà faites avec des parfums, conservateurs, et autres. Votre huile doit être composée que d’un seul ingrédient : de l’huile !

Privilégiez de préférence les contenants tentés qui ne laissent pas passer la lumière afin de préserver l’huile et n’achetez pas de grande quantité au risque de voir votre huile rancir.

 

Et vous avez-vous déjà testé les huiles végétales ? 

 

 

 

 

DIY Bombes pour le bain (sans acide citrique et sel d’Epsom)

 

Comme promis dans mon article « cocooning », voici le DIY pour réaliser des bombes de bains soi-même.

Réaliser ses propres bombes de bains n’est pas compliqué et ne nécessite pas beaucoup de temps de préparation.

Sur le net, on trouve de multiples recettes pour les fabriquer, mais vu les ingrédients nécessaires, notamment l’acide citrique et le sel d’Epsom, j’ai souvent été découragée car je préfère les recettes avec des ingrédients basiques qu’on a sous la main.

J’ai alors essayé de remplacer ces 2 ingrédients en tenant compte de leur fonction dans la préparation.

Le mélange : l’acide citrique + le bicarbonate rendant les bombes efferversantes, je l’ai simplement remplacé par du jus de citron. L’effet est toutefois plus léger qu’avec l’acide citrique – entre nous.

Le sel d’Epsom peut quant à lui être remplacé par du sel de cuisine ou du sel de mer.

Vous n’avez donc plus d’excuse pour vous lancer !


Ingrédients et matériels

  • 1/2 tasse (de 250 ml) de fécule de mais (maizena)
  • 1/4 tasse de sel de cuisine
  • 1 tasse de bicarbonate de soude
  • 6 cuillères à soupe de jus de citron
  • 5 cuillères à soupe d’huile végétal de votre choix (d’amande, de noix de coco ou huile d’olive)
  • 20 goutes d’huile essentielle (de votre choix)
  • colorant alimentaire (en fonction de la couleur souhaitée)
  • épices, fleurs séchées, paillettes, …
  • moule en plastique, silicone ou en Plexiglas
  • 2 bols
  • 1 fouet

Préparation

Étape 1 : mélangez les poudres

Dans un premier bol, mélangez le bicarbonate, le sel et la fécule de maïs.

Étape 2 : mélangez les liquides

Dans un second bol, mélangez l’huile végétale, le colorant alimentaire, le jus de citron et l’huile essentielle.

Pour ma part, j’ai choisi l’huile d’amande douce qui adoucie et tonifie la peau et l’huile essentielle de laurier reconnue pour ses vertus drainantes.

Étape 3 : mélangez le tout 

Ajoutez le mélange liquide dans le bol contenant le mélange sec et mélangez à l’aide d’un fouet jusqu’à obtention d’une consistance homogène. Le mélange doit être légèrement humide et se tenir. Si tel n’est pas le cas rajouter un peu d’eau mais pas trop.

Étape 4 : placez le mélange dans un moule 

Une fois la bonne consistance obtenue, placez les fleurs séchées ou autre selon vos envies dans le moule puis ajouter votre mélange par dessus. Pressez bien fermement (important).

Étape 5 : laissez sécher 

Laissez sécher au moins 2 jours avant de les démouler, puis les placer sur une serviette pour les faire sécher à nouveau 1 jour supplémentaire avant de les utiliser ou les emballer afin de les protéger de l’humidité.

Rendez-vous ici pour plus de DIY encore !

Les indispensables pour une journée cocooning

Photo : Basilicvert

Qui dit dimanche dit brunch  hibernation ! 

L’hiver étant bel est bien là, il est temps de profiter de rester au chaud à la maison et prendre soin de soi.

Mais une journée cocooning ça se prépare, alors voici les étapes à suivre :

Notice importante : interdiction de penser à autre chose qu’à soi-même.

Phase préalable à une hibernation réussie : on oublie les emails, instagram, whatsapp et autre le temps d’un instant. Pour les plus courageux, on éteint carrément son téléphone portable (oui, j’ai osé le penser).

Le jour J : on commence par une grasse matinée et un bon petit déjeuner gourmand. Tient ça fait longtemps que je n’ai pas fait de pain perdu…

Etape suivante : on se relaxe dans un bon bain chaud avec des bombs aux huiles essentielles (article à suivre avec un DIY pour des bombs faits maison) et un petit gommage.

Elément indispensable : on enfile son vieux pyjama préféré, celui qu’on a depuis des années avec des motifs qu’on assume pas totalement mais qui est si doux et si réconfortant.

A ne pas oublier : on met du vernis sur ses ongles de pieds. On a souvent tendance à négliger nos jolis pieds en hiver, alors je trouve que ça fait du bien au moral de les vernir.

Enfin : on se cache sous un plaid bien chaud avec un thé ou un chocolat et on lance un film.

Pour ma part c’est journée contes et films fantastiques : 

  • Blanche neige, de Tarsem Singh, avec Julia Roberts.
  • le chaperon rouge, de Catherine Hardwicke, avec Amanda Seyfried;
  • Pénélope, de Mark Palansky, avec Russell Brand et Christina Ricci;

Et vous quels sont vos films préférés pour une journée cocooning ?